Communiqué de presse

Cette étude, réalisée par le professeur Cameron Hepburn et Moritz Schwarz de la Smith School of Enterprise and the Environment, cherche à dissiper bon nombre de mythes persistants autour du dérèglement climatique, et apporte un nouvel éclairage sur l’ampleur des dégâts à redouter si les décideurs ne parviennent pas à atteindre les objectifs d’émissions de carbone fixés.

Dans le débat houleux sur le réchauffement climatique, «les gouvernements, les entreprises et les investisseurs n’accordent pas toujours leur juste poids aux données scientifiques qui démontrent l’impact de l’activité humaine sur la planète», indique le rapport.

«Et ils ne savent pas forcément dans quels domaines des efforts de recherche sont encore nécessaires avant que ne puissent être tirées des conclusions claires quant aux meilleures mesures à adopter pour limiter ou infléchir le réchauffement climatique.»

Cameron Hepburn et Moritz Schwarz ont rédigé ce rapport – parrainé par Pictet – pour répondre aux questions soumises à l’équipe d’Oxford par des gouvernements, des chefs d’entreprise et des investisseurs concernant les effets du réchauffement climatique.

«Les incertitudes relatives à la science et à l’économie du climat constituent des défis pour les entreprises et le monde de la finance.»

Prof. Cameron Hepburn, Prof. Moritz Schwarz Auteurs, Université d’Oxford

Il revient notamment sur plusieurs controverses. Par exemple, celle qui affirme que le changement climatique n’est pas réel ou que s’il l’est, il sera mineur – et que quoi qu’il en soit l’homme n’y est pour rien. Les auteurs s’interrogent aussi sur la capacité des êtres humains à s’adapter aux changements induits par la hausse des températures. 

«Les incertitudes relatives à la science et à l’économie du climat constituent des défis pour les entreprises et le monde de la finance, affirment-ils. Les gens nous demandent souvent d’exposer ce que nous savons et ce que nous ne savons pas du changement climatique, et de présenter des recherches qui vont parfois à l’encontre des opinions les plus répandues dans la société.»

Pour Laurent Ramsey, CEO de Pictet Asset Management et associé-gérant du groupe Pictet, «le changement climatique affecte notre avenir à tous, où que nous nous vivions et quel que soit notre niveau de vie. Mieux nous comprendrons les faits établis, mieux nous pourrons planifier l’avenir et changer le cours des choses, pour le bien de tous».

Télécharger le document complet 

Contact

Frank Renggli
Global Head Special Projects & Employee Communications
Communication d’entreprise Genève
Groupe Pictet

+41 58 323 14 73